Introduction :

 

Il est important de faire la distinction entre suspension de permis, retrait de permis et annulation de permis.

 

En effet, ces termes sont souvent utilisés de manière interchangeable, alors qu’ils ont des significations légales différentes.

 

Dans cet article, nous allons voir ce qui différencie ces trois termes et quelles sont les conséquences pour les conducteurs concernés.

 

Devis en ligne

Suspension de permis :

Qu’est-ce qu’une suspension de permis de conduire ?

Le suspension de permis est une mesure administrative qui consiste à retirer temporairement le droit de conduire un véhicule à moteur. Cette décision est prise par la préfecture ou la sous-préfecture, sur la base d’une infraction au Code de la route. La durée de la suspension est fixée en fonction de la gravité de l’infraction commise. Pendant la période de suspension, le conducteur n’a pas le droit de conduire et doit remettre son permis aux autorités. Une suspension de permis peut également être judiciaire, et est alors décidé par un juge.

 

Comment cela se produit-il ?

En cas de suspension du permis des conduire, dans un premier temps les forces de l’ordre retirent physiquement le permis à l’automobiliste et remettent un avis de rétention au conducteur du véhicule. Le préfet a alors 72h pour prendre sa décision et fixer une première durée de suspension, généralement plusieurs mois. Une fois la décision du Préfet prise, l’automobiliste passe en jugement devant un tribunal qui décide de la durée définitive de sa suspension, ainsi que des sanctions associées.

 

Pour quels motifs peut-on suspendre d’un permis de conduire ?

Les motifs de suspension de permis sont nombreux et varient en fonction de la gravité de l’infraction. Voici quelques exemples :

 

Quels sont les impacts d’une suspension de permis de conduire pour l’assurance ?

En cas de suspension de permis, le contrat d’assurance auto est également suspendu. Cela signifie que le conducteur ne peut plus utiliser son véhicule pendant la période de suspension. Si le conducteur est impliqué dans un accident pendant cette période, les dommages ne seront pas pris en charge par l’assurance.

 

Comment récupérer son permis de conduire après une suspension ?

Pour récupérer son permis de conduire après une suspension, le conducteur doit passer un examen médical et un examen psychotechnique. Il doit également suivre un stage de sensibilisation à la sécurité routière. Si ces conditions sont remplies, le conducteur peut récupérer son permis à l’issue de la période de suspension.

 

Devis en ligne

Retrait de permis de conduire

Qu’est-ce qu’un retrait de permis de conduire ?

Le retrait de permis est une mesure prise par les forces de l’ordre ou par un juge. Contrairement à la suspension de permis, le retrait n’est pas temporaire, il provoque une invalidation du permis de conduire.

 

Comment cela se produit-il ?

Le retrait ou invalidation du permis intervient lorsque le conducteur n’a plus de point sur son permis de conduire (invalidation du permis) ou à la suite d’une infraction grave au Code de la Route qui lui fait perdre l’intégralité des points restants sur son permis de conduire. Le Préfet déclenche alors l’envoi de la lettre 48SI qui informe le titulaire du permis de son invalidation.
La lettre est envoyé dans un délais de 2 à 4 mois minimum après la perte de tous les points.

Quels sont les motifs courants pour le retrait d'un permis de conduire ?

 

Les motifs de retrait de permis sont nombreux, en voici quelques exemples :

1 – Conduite sous l’emprise de stupéfiants (THC)

2 – Refus de se soumettre à un contrôle d’alcoolémie ou de stupéfiants

3 – Conduite sans permis

4 – Conduite sans assurance

5 – Excès de vitesse supérieur à 50 km/h

6 – Non-respect d’un feu rouge ou d’un stop

7 – Dépassement du taux légal d’alcoolémie

 

Quels sont les impacts d’un retrait de permis de conduire ?

Lorsque le solde de points d’un conducteur passe à zéro, la Préfecture lui adresse en recommandé la lettre 48SI qui l’informe de son solde de point nul et de l’invalidation de son permis de conduire. 48h après avoir réceptionné le courrier, le permis est officiellement invalidé. Le conducteur a alors 10 jours pour restituer son permis à la Préfecture, et se voit interdit de conduire tout véhicule motorisé nécessitant un permis.

 

Comment récupérer son permis de conduire après un retrait ?

Après une invalidation du permis de conduire, si le conducteur a obtenu son permis il y a moins de 3 ans (permis probatoire), il lui faut repasser le code et la pratique pour le récupérer. Dans le cas contraire, le titulaire du permis invalidé doit repasser l’épreuve théorique (code) et passer un examen médical et psychotechnique.

Annulation de permis de conduire

 

L’annulation de permis est une mesure administrative qui consiste à retirer définitivement le droit de conduire un véhicule à moteur, quelque soient le nombre de points restants sur son permis de conduire. Cette décision est prise par la préfecture ou par un juge, sur la base d’une infraction au Code de la route.

 

Qu’est-ce qu’une annulation de permis de conduire ?

L’annulation du permis de conduire est une mesure prise par les autorités administratives ou judiciaires pour sanctionner les infractions graves au Code de la route. La décision d’annulation est définitive et le conducteur ne peut plus conduire de véhicule à moteur. La durée de l’annulation dépend directement des infractions commises.

 

Comment cela se produit-il ?

L’annulation du permis intervient en cas d’infraction grave au Code de la route, comme la conduite sous l’emprise de stupéfiants (THC) ou d’alcool, la conduite en état de récidive légale, ou la mise en danger de la vie d’autrui.

 

Quels sont les motifs courants pour l’annulation d’un permis de conduire ?

Les motifs d’annulation de permis sont graves et varient en fonction de la gravité de l’infraction. Voici quelques exemples :

  • Conduite sous l’emprise de stupéfiants (THC) ou d’alcool
  • Conduite en état de récidive légale
  • Mise en danger de la vie d’autrui
  • Homicide ou blessures involontaires causées par un accident de la route
  • Délit de fuite après un accident de la route

 

Quels sont les impacts d’une annulation de permis de conduire ?

En cas d’annulation de permis, le contrat d’assurance auto est résilié automatiquement. Cela signifie que le conducteur ne peut plus utiliser son véhicule et doit le mettre hors circulation. Si le conducteur est impliqué dans un accident pendant cette période, les dommages ne seront pas pris en charge par l’assurance.

Comment récupérer son permis de conduire après une annulation ?

Tout comme pour un retrait, après une annulation, un détenteur de permis probatoire (moins de 3 ans) devra repasser le code et la pratique. Le titulaire d’un permis obtenu il y a plus de 3 ans devra, quant à lui, repasser le code et se soumettre à un examen médical et psychotechnique. Enfin, si le conducteur est amené a repasser l’examen pratique et qu’il est titulaire de plusieurs permis, il devra le faire pour chaque catégorie de permis.

Devis en ligne

Différences entre la suspension, le retrait et l'annulation de permis de conduire

 

La suspension du permis de conduire est une sanction temporaire qui empêche le conducteur de conduire pendant une période déterminée. Une suspension peut être imposée en cas d’infractions routières graves telles que la conduite en état d’ivresse ou la conduite sous l’emprise de stupéfiants.

 

Le retrait du permis, ou invalidation, intervient lorsque le solde de points du conducteur est nul. Pour récupérer son permis, le conducteur doit selon sa situation, repasser l’examen théorique ou pratique et se soumettre à un examen médical et psychotechnique.

 

L’annulation du permis de conduire est une sanction plus sévère encore qui retire le droit de conduire du conducteur, quelque soit le nombre de points restants sur son permis, pour une durée déterminée par un juge. Elle peut être imposée en cas de délit routier ou de récidive de conduite sans permis de conduire.

Les différences entre les sanctions administratives et judiciaires

Les sanctions administratives sont imposées par le Préfet sans passer par le tribunal, elle vont rarement au-delà de 6 mois, un an en cas de risques aggravés. Les sanctions judiciaires, quant à elles, sont imposées par un juge en cas d’infractions graves et peuvent aller jusqu’à 10 ans.

 

Comment contester une suspension, un retrait ou une annulation de permis de conduire ?

Si vous souhaitez contester une suspension, un retrait ou une annulation de permis de conduire, vous devez faire un recours auprès de la préfecture et un recours contentieux devant le juge administratif. Il est important de bien préparer votre dossier pour augmenter vos chances de succès.

 

Comment savoir si mon permis de conduire a été suspendu ou retiré ?

Le conducteur est informé par lettre recommandé de la suspension, le retrait ou l’annulation de son permis de conduire.

 

Comment récupérer son permis de conduire après une suspension ou un retrait ?

Pour récupérer son permis de conduire après une suspension ou un retrait, il est nécessaire de repasser le code ainsi qu’un examen médical et psychotechnique. S’agissant des titulaires de permis probatoires, l’examen pratique est également à repasser.

 

Conclusion

Respecter les règles fixées par le code de la route est essentiel pour éviter des accidents de la route. Les sanctions administratives et judiciaires sont de plus en plus sévères pour les automobilistes qui enfreignent les règles.

En cas de suspension, retrait ou annulation du permis, conduire sans permis est considéré comme un délit et peut entraîner une peine d’emprisonnement ainsi qu’une amende. Par ailleurs, un accident causé sans permis a de graves conséquences notamment au niveau des assurances qui refusent de couvrir les frais.

Enfin, en l’absence de permis, il existe plusieurs alternatives à l’automobile telles que le transport en commun, le covoiturage, le vélo ou encore la marche à pied. Ces alternatives permettent de réduire la pollution et les embouteillages tout en favorisant une vie plus saine.

 

Devis en ligne
être rappelé